La concurrence, ça a quand même drôlement du bon. Le retour d'AMD dans la course avec son architecture Zen (dont notre test est disponible ici) a définitivement brusqué son concurrent de toujours, Intel. Cela s'est traduit par une sortie un peu trop avancée du segment enthusiast. Sa suite logique est dévoilée aujourd'hui officiellement : leur déclinaison pour les professionnels, nommée Xeon Scalable Platform, basée sur l'architecture Skylake-SP.

 

La gamme sera segmentée en quatre catégories rappelant fortement les certifications des alimentations, à croire que le service marketing était en panne d'idée : Bronze, Silver, Gold et Platinium, la Gold ayant elle-même deux subdivisions. Au total, pas moins de 51 (!) différents modèles sont annoncés pour 7 chipsets différents ! Le plus testiboulé est le 8180 (retour aux origines pour nostalgiques de la nomenclature 8086) à 28c/56t pour 2.5 GHz. On notera que les modèles bronzés ne supporteront ni le Turbo Boost, augmentation dynamique de la fréquence en fonction de la charge, ni l'hyperthreading ; de quoi faire réfléchir avant d'investir dans l'entrée de gamme pro.

 

intel xeon skylake SP [cliquer pour agrandir]

P'ti nom chouMatriculeFréquence maxCoeurs maxCombien sur une carteEt la RAM 
Platinium 81XX 3.6 GHz 28 1-2-4-8 2666 MHz
Gold 61XX 3.4GHz 22 1-2-4 2666 MHz
Gold 51XX 3.2 GHz 14 1-2-4 2400 MHz
Silver 41XX 2.2 GHz 12 1-2 2400 MHz
Bronze 31XX 1.7GHz 8 1-2 2133 MHz

 

intel xeon scalable platform momenclature [cliquer pour agrandir]

Et la momenclature qui va avec !

 

Du côté des équipements embarqués, vous pourrez compter sur un support des SSD Optane qui gère désormais les déconnexions à chaud, les normes ethernets 1 et 10 Gb/s, ainsi que de nouveaux outils de virtualisation améliorant le VT-x.

D'un point de vue architectural, Skylake-SP est très proche, voire identique à Skylake-X : on retrouve une même disposition en mesh, avec au maximum 28 cœurs supportant jusque 6 canaux de DDR4 et 48 lignes PCI-e 3.0. Grâce à l'Ultra Path Interconnect (UPI), il sera possible de connecter ensemble jusqu'à 8 sockets sur la même machine, via deux à trois liens en sortie de chaque CPU. L'AVX-512, amélioration de l'AVX2 (quelle surprise !) permettant de traiter en une instruction des opérations vectorielles de plus grande taille est également de la partie. À noter que toutes les fréquences de fonctionnement des CPU sont annoncées comme "Fréquence de base hors AVX", ce qui laisse à penser une diminution de la vitesse lors des utilisations de l'AVX comme c'était déjà le cas sur cette gamme.

 

Aucune information n'est communiquée sur la présence d'un joint en indium, on peut donc supposer qu'il ne sera pas présent, ce qui pourrait être problématique sur un 28-cœurs annoncé à 205 W de TDP. De manière étrange, Intel ne communique pas le cache embarqué sur tous ses CPU, probablement pour éviter une comparaison avec la génération précédente. Ces Xeon étant conçus sur la même base que Skylake-X, ils utilisent logiquement la nouvelle distribution L2-L3 : le L2 bénéficie d'une augmentation de sa capacité et le L3 d'une cure d'amincissement tout en passant de type victime, ce qui entrainerait une diminution de la taille totale des caches.

Dernière bizarrerie, on trouve quelques OVNI dans le catalogue, tel le Xeon Gold 5122 à... 4 cœurs. Il serait étonnant qu'il bénéficie de la même architecture Skylake-SP utilisant un mesh, nous attendons plus d'informations d'Intel à ce sujet.

 

intel xeon scalable platform interconnexions [cliquer pour agrandir]

Le mesh réduit théoriquement les latences inter-core par rapport au ring précédent

 

On assiste également à un retour des processeurs en cartouches (sisi, sans blague !) via l'Omni-Path Fabric, un système pouvant connecter plusieurs processeurs entre eux via un connecteur propriétaire sans utiliser de cartes filles. Les processeurs équipés seront uniquement certains Gold et Platinium, suffixés "F". Sept sont actuellement annoncés, bien que tous les autres Xeons pourront en profiter via une carte fille interfacée en PCIe. La cible est ouvertement le HPC, ce que l'on comprend sans peine au vu de la concurrence.

intel xeon scalable platform omnipath [cliquer pour agrandir]

 

Intel communique des gains de 1.63x en moyenne par rapport à un Xeon Broadwell 18c/36t sur une sélection de 13 benchmarks affirmés comme "représentatifs des usages possibles". Cependant aucun détail supplémentaire n'est précisé sur le nouveau processeur utilisé : à prendre avec des pincettes, mais 18x1.6 faisant environ 28... Il est fortement probable que la comparaison soit faite avec le couillu Xeon Platinium 8180 à 28 cœurs. Le gain minimum est tout de même de 1.41x, ce qui est assez rassurant pour la plateforme, et grimpe jusque 2.38x sur une application dédiée à la finance, preuve d'une réelle évolution sur l'architecture.

 

Il y a peu de chance de voir ces Xeons testés (en jeu ou en applicatif) ici au vu de leur prix et leur cible, mais on ne peut que souhaiter à Intel une meilleure cohérence que la plateforme Bassin Falls. En effet, vu le prix du bouzin, même pour les pros, des erreurs au niveau des finitions pourraient revenir bien plus chères que sur le segment HEDT.

Sur le comptoir, au même sujet

  
  
  
  
  

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 22 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !

 

Test • GeFORCE GTX 1080 Ti

GP102 un peu moins élitiste !   Début août 2016, NVIDIA commercialisait une nouvelle TITAN X embarquant 12 Go de mémoire et GP102, la grosse puce (gaming)...

 

Test • AMD X370 / RYZEN 7 & 5

Le retour en grâce d'AMD   Le lancement d'une nouvelle architecture CPU n'est pas un événement si courant dans le microcosme hardware contemporain. Il est ...

 

Le Comptoir du iTech : du hardware et du high-tech pour les Tourangeaux

En début d'année, Le Comptoir a lancé une campagne de recrutement. Le seul à avoir réussi à survivre à la (rude) période de formation se trouve être Jordan ...